Le nouveau site de la roulotte se trouve ici
                  http://roulottetheatrale.wix.com/roulotte-theatrale

 

Faire une recherche :  

31/5/10 salon de l'érotisme

On nous a beaucoup reproché d'avoir invité Noël Godin lors de l'ecran libre de Dour, qui je le rappelle est une projection de courts-métrage sans aucune censure, et par la même occasion d'avoir pris en otages les enfants de l'école communale d'elouges qui avaient un film programmé au cours de cette ecran libre.
Enormément de messages et de lettres annonyme d'une incroyable lacheté.
Mais on pourrait faire les mêmes reproches à un journal toutes boites qui fait la pub du salon de l'érotisme.
Un journal gratuit que tout le monde peut lire ou se trouve la photo d'une femme à quatres pattes si ça c'est pas une prise d'otages je ne comprend plus rien.
Enfin bref laissez vos commentaire sous un pseudo ou pas
Merci d'avance

 
Laisser un commentaire sur cet article (5 commentaires déjà postés)


 

 
11/11/09 "Il n'y a que les mendiants qui puissent compter leurs richesses." par Stefan Thibeau

Avant lorsque je passais devant un mendiant je culpabilisais.
Non pas que j’essayais de réprimer une crise de boulimie non
 je ne parle pas de ces pâtisseries composées d’une fine semelle de chocolat sur laquelle sont déposés des fruits secs représentant les différents ordres religieux catholiques ayant fait vœu de pauvreté : noix et noisette pour les augustins, figues sèches pour les franciscains, amandes pour les carmes et raisins secs pour les dominicains.
Je parle de ces gens qui comme le disait Fernandel dans l’auberge rouge sont plutôt « Raisins secs », les mendiants devant qui nous passons sans les voir.
Ces mendiants qui nous serrent le cœur et qui nous gênent en même temps.
Ces mendiants qui nous regardent passer hautains, méprisants ou dans le meilleur des cas compatissants.
Je me rappellerai toujours ce SDF qui, un matin, s’est assis à côte de moi et m’a demandé un ouvre bouteille ou faute de mieux un briquet pour ouvrir sa bouteille.
Nous sommes restés assis côte à côte à discuter, je lui ai donné mon briquet, il a ouvert sa bouteille et nous nous sommes quittés lui en me remerciant et moi en lui manifestant mon admiration devant son ingéniosité.
Voilà ce qui pouvait se passer dans le métro il y a quelques années.
Aujourd’hui des messages circules interdisant de donner de l’argent… Ce message est-il valable aussi pour les briquets ? 
J’avais honte de ne pas donner d’argent.
A « t’as pas cent balles » je répliquais « désolé j’ai pas de monnaie tout en serrant dans ma poche mon argent ».
Mais maintenant notre honte est devenue notre force !
La seule solution serait de déguiser les mendiants en Franciscains, en Augustins ou en tout autre ordre religieux qui dépend de la charité pour vivre.
Si les religieux peuvent faire vœu de pauvreté pourquoi de simples quidams ne peuvent-ils pas en faire autant ?
Pourquoi le seul fait de croire en Dieu autoriserait leurs serviteurs à mendier ?
La mendicité n’est donc qu’une question de croyance et pourtant…  « Faut-il se préférer à l’éternité ou s’abîmer en Dieu » comme dirait Camus ?

Si le grand nombre des mendiants est onéreux à l'Etat, de combien d'autres professions qu'on encourage et qu'on tolère n'en peut-on pas dire autant.
Jean-Jacques Rousseau

 
Laisser un commentaire sur cet article (3 commentaires déjà postés)


 

 
23/7/09 Jouez et Gagnez le livre de André Debaar

Ou a été prise cette photos d'Emile Verhaeren ?

Le premier qui trouve la bonne réponse aura gagné un livre de André Debaar


 
Laisser un commentaire sur cet article (9 commentaires déjà postés)


 

 
Pages :12345>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement